Le lifting des seins : une augmentation ou une réduction mammaire ?

Le lifting des seins : une augmentation ou une réduction mammaire ?

  • lifting des seins

Lifting des seins : Les seins sont bien connus pour être un grand atout de la féminité, mais aussi de la fertilité.

Hélas, avec le temps les seins perdent de leur fermeté et leur peau perd petit à petit son élasticité, ils deviennent ainsi tombants et disgracieux.

lifting des seins

Cette perte de la féminité est d’autant plus aggravée par les grossesses multiples surtout dans le cas d’allaitement mais aussi si la femme subit des variations de poids trop importantes.

La chirurgie esthétique veillant au bien être de la femme, propose le lifting des seins en tunisie comme la solution ultime pour lutter contre ces effets du vieillissement, assurant ainsi un embellissement de la poitrine.

Le lifting des seins peut avoir lieu soit par augmentation mammaire soit par une réduction, cela dépend de la qualité de la peau et de son élasticité ainsi que du volume des seins.

Lifting des seins par augmentation mammaire

Pour opter à cette intervention, le volume glandulaire doit être réduit, le mamelon occupe une position basse et l’excès cutané est minimal.

Le chirurgien, dans ce cas, sera amené à introduire un implant mammaire qu’il place derrière la glande.

L’augmentation du volume du sein donne ainsi l’effet d’un lifting.

L’avantage de cette intervention est qu’elle laisse très peu de cicatrices.

Lifting des seins par réduction mammaire

Dans le cas où il existe un excès cutané important, que le mamelon occupe une position très basse (généralement au-dessous du pli de la poitrine), le chirurgien sera obligé de retirer l’excès cutané créant ainsi plusieurs cicatrices.

Dans ce cas l’intervention peut prendre jusqu’à deux heures.

Le chirurgien va réaliser des incisions autour de l’aréole, une autre qui part de l’aréole jusqu’au pli de la poitrine.

Pour limiter les cicatrices de réduction mammaire, les chirurgiens ne pratiquent plus l’incision au niveau du pli du sein.

Ainsi ces deux incisions permettant l’élimination de la peau excédante et le rehaussement du mamelon.

Si les seins deviennent trop petits, le chirurgien peut insérer une prothèse mammaire, après concertation avec le patient, il peut aussi réduire la taille de l’aréole ou corriger la forme du mamelon.

Pour limiter les cicatrices, les sutures seront réalisées par des fils très fins non résorbables et seront retirés après deux semaines.